Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Affirmez vos positions !

Camarade,

 

Utilise les tracts et les articles de ce blog, ils ne sont la propriété de personne, ils ne font que refléter  les positions  d'une classe qui vit, qui lutte pour supprimer sa propre condition de salariée. Diffuse ces textes, discute-les, reproduis-les. 

Soyons le ferment ouvrier révolutionnaire et  lançons  nous  à l'assaut  du capitalisme qui  nous  exploite et nous opprime du nord au sud  de  l'est  à l'ouest !

PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSEZ VOUS,

SUPPRIMEZ

LES ARMEES, LES POLICES, LA PRODUCTION DE GUERRE, LES FRONTIERES, LE TRAVAIL SALARIE !

ARMES, POUVOIR, ECONOMIE AU PROLETARIAT !

Rechercher

Les Nôtres

Ses camarades qui ne sont plus, mais qui par leur travail de militants révolutionnaires sont et seront, enrichissant par-delà de nous la mémoire accumulée de toute leur expérience de lutte, cuirassant le futur afin de nous armer dans nos combats jusqu'au triomphe de la révolution sociale pour qu’enfin se réalise la véritable communauté humaine. Vive la  révolution sociale !

 

Liens

22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 11:51

Le pouvoir ukrainien tente depuis des mois de déloger les protestataires qui occupent le centre de Kiev. Les assauts de la police ont fait d'ores et déjà plusieurs centaines de morts et le triple de blessés. Ianoukovitch, qui s'appuie sur la Russie, et les dirigeants de la "pseudo-opposition" qui cherchent eux, le soutien des puissances occidentales, ont finit par s'affronter dans une atmosphère de guerre civile... Voila en gros les commentaires entendus des "mérdias" de la presse en pays démocratique, enrichis par les images commentées par BHL, célèbre philosophe humaniste et casque bleu par intermittence.


Tous se gardent bien de parler de la situation misérable que subit le prolétariat en Ukraine, des conditions de vie insupportables, comme celle des mineurs qui décrivaient : le manque de denrées alimentaires, des services de santé des plus déplorables, des salaires qui permettent à peine de survivre et une économie nationale dilapidée, etc. Peu nombreux sont les travailleurs à avoir participé aux manifestations en tant que classe, en premier lieu dans les régions industrielles dans l'est du pays où une petite partie seulement de la population a soutenu les protestataires, souvent par solidarité à leurs enfants enrôlés dans cette contestation. Ce qui est certain, c'est qu'ils ne font confiance ni à "l'opposition" ni au gouvernement !


L'absence d'une véritable lutte de la classe ouvrière internationale en tant que force, permet à la bourgeoisie "d'opposition" et à leurs partisans de manipuler de les dévoyer, en leur faveur au détriment des attentes réelles des manifestants. L'ensemble de toutes ces révoltes émergeant paquet par paquet à travers le monde, laissent les mains libres à toutes ces fripouilles leur permettant de manipuler le " bon peuple aspirant à ce qu'ils osent prétendre être "des besoins plus démocratiques.... " Alors que ceux-ci crèvent de faim sous les coups de trique de la production !


Dans un système économique qui ne profite, comme partout de ce monde, qu'à enrichir des fripouilles qui ont amassé des milliards en pillant le pays et qui sont à présent arrivées à la conclusion que leur fortune serait plus sûre avec une alliance avec l'Union européenne qu'avec la Russie, et qui tire les ficelles en coulisses.


Les slogans officiels des protestations relayés par les médias sont fallacieux et un tissu de mensonges. Cette démocratie dont la bourgeoisie mondiale nous bassine, comme étant l'enjeu des protestataires, n'est rien d'autre qu'une surenchère pour mieux les dévoyer de leurs luttes réelles, d'un mécontentement qui touche toute la population. La plupart des Ukrainiens ne sont pas dupe, ils ont bien compris " qu'indépendance nationale ou pouvoir démocratique" ne signifierait rien d'autre pour eux que de remplacer les oligarques de Moscou et de Kiev par la tyrannie de l'oligarchie financière de Bruxelles ou encore de Washington.

C'est toujours lorsque le prolétariat, et particulièrement quand celui-ci réaffirme sa perspective révolutionnaire de détruire le capitalisme, quand les voies des réformes ne suffisent plus à neutraliser la force sociale de la classe prolétarienne, que la bourgeoisie internationale intervient en déployant des stratèges dévoyant les luttes dans des pseudo-conflits inter-bourgeois et inter-impérialistes qu’ils soient réels ou fictifs. Leurs actions continuent à avoir le même objectif que celle d'Ianoukovitch – Poutine, prévenir et liquider toutes les révoltes prolétarienne ! Enrôler les combattants dans l'un ou l'autre camp impérialiste ! Évincer l'équipe de crapules en place pour en mettre une autre toute aussi pourrie.


L'Ukraine, l'arbre qui cache la forêt !


La situation de l'Ukraine n'est rien d'autre que l'arbre qui cache la forêt d'une situation économique déplorable de la Russie et si L'UE et les Etats-Unis soutiennent la "pseudo-opposition" Ukrainienne ce n'est là qu'un intérêt purement tactique. Le chèque de 20 milliards de Poutine ne suffira pas à éteindre les futurs embrasements qui couvent tant en Ukraine que dans toute la Russie. De l'autre côté, l'alternative d'une alliance de coopération UE et FMI avec l'un de ces pays devra à un moment se soumettre aux dictats de ceux-ci et appliquer des mêmes mesures impopulaires, que celles de Poutine, la dévaluation des monnaies, et une politique d'austérité accrue, c'est-à-dire pire que celle qui a déjà précipité des millions de travailleurs en Europe dans une pauvreté extrême. Alors il est clair, que la gesticulation de tous ces clowns de Bruxelles comme de Washington, n'ont qu'une alternative, venir en aide à Poutine et non comme ils le dissent pour faire cesser les violences et les crimes d'État dont ils sont les principaux complices, commandités ou non par Ianoukovitch ou Poutine.


Nous faire croire que les visées de l'UE seraient motivées pour s’approprier d'une région t'elle que l'Ukraine pour son emplacement stratégique est une bêtise, par contre la dépendance énergétique de l'Allemagne en gaz provenant de la Russie et qui transit dans les pipelines Ukrainien, elle est bien réelle, les exportations augmentent chaque année vers l'Allemagne en bénéficiant de prix les plus avantageux ! Le réseau ukrainien est stratégique autant pour la Russie que pour l'UE, l'approvisionnement en provenance de la Russie (fournisseur à hauteur de 40 % de l'UE) transite à 80 % par l'Ukraine.

L'Allemagne aurait tout à perdre à privilégier l'opposition des oligarques au détriment de Poutine, celui-ci couperait le pipeline en Ukraine et l'Allemagne perdrait économiquement sa place de leadership au sein du l'UE après un ralentissement de son économie, alors le Tsar Poutine peut compter sur l'aide et l'appui des Merkel et Barroso ainsi que de l'ensemble de l'UE et du FMI. Quant à l’avenir de l’Ukraine et des pourritures d’Ianoukovitch, l’histoire est connue d’avance, le magot étant au chaud depuis des lustres, c’est un remake à la Tunisienne.

L'intérêt à dévoyer toutes ces révoltes se trouve l'intérêt du capitalisme mondial, que ce soit en Ukraine, en Libye, en Tunisie, en Syrie, en Egypte ou au Mali, ce qui les unit plus que tout, c'est la survie de leur système immonde. Les évènements en Ukraine pourraient bien dépasser les frontières de ce pays et c'est là qu'interviennent les états-pompiers, éteindre l'incendie avant qu'il ne se propage et devienne le brasier qu'ils craignent, celui de la révolution sociale mondiale !

Partager cet article

Repost 0

commentaires