Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Affirmez vos positions !

Camarade,

 

Utilise les tracts et les articles de ce blog, ils ne sont la propriété de personne, ils ne font que refléter  les positions  d'une classe qui vit, qui lutte pour supprimer sa propre condition de salariée. Diffuse ces textes, discute-les, reproduis-les. 

Soyons le ferment ouvrier révolutionnaire et  lançons  nous  à l'assaut  du capitalisme qui  nous  exploite et nous opprime du nord au sud  de  l'est  à l'ouest !

PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSEZ VOUS,

SUPPRIMEZ

LES ARMEES, LES POLICES, LA PRODUCTION DE GUERRE, LES FRONTIERES, LE TRAVAIL SALARIE !

ARMES, POUVOIR, ECONOMIE AU PROLETARIAT !

Rechercher

Les Nôtres

Ses camarades qui ne sont plus, mais qui par leur travail de militants révolutionnaires sont et seront, enrichissant par-delà de nous la mémoire accumulée de toute leur expérience de lutte, cuirassant le futur afin de nous armer dans nos combats jusqu'au triomphe de la révolution sociale pour qu’enfin se réalise la véritable communauté humaine. Vive la  révolution sociale !

 

Liens

4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 23:30

BRISONS NOS CHAINES !

SOLIDARITÉ INTERNATIONALE AVEC NOS FRÈRES DE CLASSE

Nous sommes des esclaves, des salariés, chaque jour nous vendons notre force de travail à ceux qui nous exploitent.

 

 LES SYNDICATS PRÉTENDENT NOUS DÉFENDRE, ÊTRE DES ORGANISMES OUVRIERS.

ILS NOUS MENTENT !

LES SYNDICATS PRÉTENDENT S'OPPOSER AU CAPITALISME, LUTTER AVEC  ACHARNEMENT CONTRE LE PATRONAT ET L'ETAT POUR LEUR ARRACHER D'ÉNORMES AVANTAGES MATÉRIELS POUR NOUS.

ILS NOUS MENTENT !

Que font donc les syndicats ?

Les syndicats et les patrons, avec pour complice l'Etat, nous jouent un véritable cinéma, faisant semblant pour les uns d'avoir des difficultés à céder ce que les autres font semblant de leur disputer avec acharnement. Ce qu'ils veulent tous, c'est restreindre ce que nous pourrions être tentés de réclamer tout en nous faisant croire que notre sort est lié à 1a bonne ou a la mauvaise marche de l'entreprise. Combien de fois les syndicats nous ont-ils affirmé que si nous en demandions trop, l'entreprise serait en faillite et qu'alors nous serrions licenciés ?

Malgré les apparences, les syndicats négocient calmement le prix de notre exploitation, ils sont, devenus les spécialistes de la vente de notre force de .travail, les maquereaux de notre prostitution.

Que font-ils encore ?

Les syndicats ont un rôle de soupape-de-sureté. Ils déclenchent des grèves et des actions qu'ils Isolent et cloisonnent pour canaliser notre mécontentement. Ces grèves bidon ont pour but et pour effet une démoralisation de ceux qui en sont dupes. De plus, les grèves de 24h, de 48h, grèves tournantes secteurs par secteurs, manifestations pour des peccadilles qui gênent tout le monde : SAUF  L'ETAT, ET LE CAPITAL.

Les syndicats arrêtent net les grèves qui peuvent représenter un réel danger pour le capital, calomniant et taxant de "provocateurs fascistes" les ouvriers qui ont le courage d'avoir des tripes, Ils jouent les flics dans les entreprises et ont autant  d'autorité sinon plus encore que la direction elle-même.        

Luttons pour un changement radical dans l'ordre des choses !

Luttons pour en finir avec notre vie misérable!

Luttons contre notre propre condition d'exploités et d'opprimés!                                                                                                        

ASSEZ de tromperies et des mensonges ! REAGISSONS! Brûlons nos Cartes syndicale !

Dénonçons le rôle des syndicats! Luttons contre eux, quels qu'ils soient, aussi radicaux qu'ils affirment l’être!

Dans la grève, élisons nos propres délégués révocables à chaque instant. Formons nos propres organes de combat qui feront trembler tous les salauds d'exploiteurs de la terre. Prouvons à nos ennemis que nous sommes autre chose qu'une masse compacte de bagnards acceptant la tête basse toutes leurs décisions.

NE NOUS CONTENTONS PLUS DES MIETTES QUE NOUS LAISSENT PATRONS, ETAT ET SYNDICATS.

           Refusons de nous laisser enfermer  dans nos usines ! Contentons nous d’un sabotage astucieux des machines ! Refusons le corporatisme qui nous isolent, refusons d’être réduits à des entités patronales  qui nous divisent !

Aujourd’hui nous sommes  méprisables, et nous le serons tant que nous ne réagirons pas comme classe révolutionnaire un rien de notre part, hors des syndicats, fera trembler ce système pourri et soulèvera l'enthousiasme du prolétariat mondial.

 

Lançons  nous  à l'assaut  du capitalisme qui  nous  exploite et nous  opprime du Nord au Sud  de  l'Est  à l'Ouest !

 

VIVE  LA  RÉVOLUTION   SOCIALE

POUR  L'ABOLITION  DES  CLASSES  QUI  DIVISENT  LA  SOCIÉTÉ  EN FORCES  RIVALES !

POUR  UNE  HUMANITÉ  UNIE  SANS  FRONTIÈRES  ET  SANS  CLASSES,

ABOLITION  DU   SALARIAT ! 

 

FOR Continuité  document d'archive Supplément a Alarme n° 2                

Partager cet article

Repost 0

commentaires