Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Affirmez vos positions !

Camarade,

 

Utilise les tracts et les articles de ce blog, ils ne sont la propriété de personne, ils ne font que refléter  les positions  d'une classe qui vit, qui lutte pour supprimer sa propre condition de salariée. Diffuse ces textes, discute-les, reproduis-les. 

Soyons le ferment ouvrier révolutionnaire et  lançons  nous  à l'assaut  du capitalisme qui  nous  exploite et nous opprime du nord au sud  de  l'est  à l'ouest !

PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSEZ VOUS,

SUPPRIMEZ

LES ARMEES, LES POLICES, LA PRODUCTION DE GUERRE, LES FRONTIERES, LE TRAVAIL SALARIE !

ARMES, POUVOIR, ECONOMIE AU PROLETARIAT !

Rechercher

Les Nôtres

Ses camarades qui ne sont plus, mais qui par leur travail de militants révolutionnaires sont et seront, enrichissant par-delà de nous la mémoire accumulée de toute leur expérience de lutte, cuirassant le futur afin de nous armer dans nos combats jusqu'au triomphe de la révolution sociale pour qu’enfin se réalise la véritable communauté humaine. Vive la  révolution sociale !

 

Liens

25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 17:14

rapetou-2013.jpg

FAUSSES AFFAIRES ET VRAIES RAPINES EN BANDES ORGANISÉES

 Il n'y a pas un trimestre sans qu'il n'y ait pas une révélation quasi divine sur les magouilles de la bourgeoisie pour mieux camoufler les manœuvres qui se trament à l'encontre du prolétariat. Les affaires (Strauss-Kahn, (Axa, Henri de Castries), (Total, Christophe de Margerie, Cahuzac, Balladur, Guéant, Tapie, (Orange Stéphane Richard, etc.) n'est que la partie émergée de l'arrogance, du mensonge de la rapine sociale de cette classe bourgeoise sur le dos des travailleurs, la source aux scoops des affaires est intarissable ; (retraites “spécial pactole“ pour sénateurs, ministres, conseillers, députés à vie avec leurs privilèges, percepteurs de bakchich, cœurs ouverts aux lobbyistes, hauts fonctionnaires, magnats de la finance, mafia syndicale, des médias, politiciens à vie, magouilleurs d'affaires, spéculateurs initiés, dispensé de justice ...). Au-delà des pseudo-séismes politiques dont les conséquences n’iront pas plus loin que dans la poubelle élyséenne. Nous assistons bien à des règlements de comptes inter-bourgeois confrontés à la crise... de la répartition de leurs rapines mafieuses qui va bien au-delà du cartel national.

Le fait que “les affaires“ de cette bourgeoisie soient temporairement divulguées, n’en fait pas pour autant une crise du système capitaliste et ne l’affaiblit nullement. De même que ces pseudos-révélations n'apportent rien de ce que les travailleurs du monde entier ne sachent déjà de leurs bourgeoisies respectives. A vrai dire l'arbre n’est pas assez gros pour cacher la forêt et personne n’est dupe ! Cette suite de diversions n’est là que pour mieux (sciemment ou pas) occulter les saloperies que toute cette bourgeoisie s’apprête à faire endosser à la classe ouvrière afin de continuer les habituelles attaques à l'encontre des salariés, des retraités, des chômeurs et de tous les miséreux de la terre, pour accroître leurs goinfreries de richesses par l'exploitation toujours plus accrue des travailleurs du monde entier.

                        FRONT DE CLASSE, PROLÉTARIAT CONTRE BOURGEOISIE !

Au-delà de ses discordes d’intérêts de cette classe qui est par nature composée de voleurs puisqu'elle s’attribue les biens du travail d’autrui et qu’elle justifie sa rapine par ses “lois“ par son “droit“, et par la force coercitive de son “État“ …État qui, rappelons-le, fut créé et façonné à travers des siècles et des siècles par des coteries avant de devenir les classes esclavagistes qui se sont succédé, pour légitimer leurs vols et leurs crimes en bandes organisées.

Toutes ces embrouilles, tout ce déballage ne prouvent qu’une chose que la bourgeoisie (classe mondiale) ne sera jamais une classe homogène et qu’elle peut, temporairement, être incapable de réguler ses conflits d’intérêts. Le système capitaliste se trouve alors avec des personnels et institutions décrédibilisées, fragilisées qui menace la suprématie de ses États ! Les risques encourus par cette pétaudière sont de faire surgir des conflits qui ne pourraient trouver de solution dans le cadre de cette autocratie “démocratique“ et celle d’une contagion à l’extérieur du pays. Le recours qui s’offre au capitalisme pour préserver son système, est celui d’éliminer les corps discordants par ses anticorps afin de purifier l’État de cette classe dissonante, par la fascisation politique de l’État, afin de garantir de ses intérêts et par-delà déboucher sur une boucherie mondiale !

FASCISTE  DE DROITE OU DÉMOCRATE DE GAUCHE ON S'EN FOUT

UNE SEULE  GUERRE S’IMPOSE : PROLÉTARIAT CONTRE BOURGEOISIE !

Nous nous  méfions autant des flatteurs Maurrassiens que des flagorneurs “Mélenchavez“, en dernière instance le capitalisme choisira toujours le bourrin qu’il estimera mieux placer pour mettre la classe ouvrière à genoux ! Méfions-nous de ces colporteurs qui puisent leurs “idées neuves“ dans la vieille marmite de la social-démocratie ceux qui ont la charge d’ouvrir la voie royale a toute leurs saloperies nauséabondes là où s’épanouissent les sociaux-patriotismes du front national aux sociaux-chauvinismes du front de gauche dans une Europe telle qu'elle n'a jamais cessé d'être, une jungle des nationalismes, anti-ouvrière mais toujours fertile au mythe répandu par les bonimenteurs ?

Pour nous communiste, les prédicateurs de la morale citoyenne, du front national a celle du front de gauche des Mélenchon ou encore des Montebourg, qui par leurs propos sur « l’arrogance du gouvernement allemand qui pourrait mal finir » ou encore qui véhicule une idéologie chauvine, en faisant des institutions nationales ou Européennes la cause des contradictions sociales et de la misère, en mettant en avant la nécessité de nouvelles “institutions“ plus“ démocratiques " plus “protectrices des intérêts du “peuple de France“, plus “citoyennes ", est aussi abjecte et nauséabonde que les remonter de l’extrême droite . Leur terrain est le même et fait appel aux mêmes bassesses, rabaissant le prolétariat au rang d’une masse d’abrutis, malléable à souhait qu’il suffirait de flatter pour s’en faire un allier servile dans un nationalisme de va-t-en-guerre.

La solution à toutes ces “affaires“, n’est pas de notre ressort ni nos préoccupations et encore moins dans les principes prônés par les bons apôtres de cette bourgeoisie, ils peuvent cracher sur leur bible ou même accepter l’idée d’une révocabilité de leurs personnels en cas où “le bon peuple citoyens“ les jugerait “Mélenchoniquement“ incompétents, cela ne changerait strictement rien à notre exploitation, sinon qu’à nous impliquer davantage dans la soumission de notre esclavage ! La solution pour mettre fin à leurs rapines mafieuses d’Est en Ouest du Nord au Sud se trouve entre les mains des prolétaires en anéantissant ce monstrueux système d’esclavage qu’est le capitalisme…et en premier lieu ses États.

ARRANGEONS-NOUS POUR NE PLUS AVOIR A REVENDIQUER !

L'histoire ne se répète pas, elle bégaie, il appartient a la classe ouvrière internationale d’en finir une bonne fois pour toutes. Il n’y a pas d’alternative lorsque l’occasion se présentera le prolétariat devra être suffisamment armé pour triompher de sa lutte émancipatrice, pour venir à bout de ce monde il devra supprimer tous les obstacles qui l’ont jusqu'alors maintenu dans sa condition de classe soumise ! En premier lieu les syndicats qui sont les seuls garants de l'ordre social, donc de la pérennité des profits du capitalisme.

La bourgeoisie s'acharne depuis des siècles à maintenir sa domination par son système esclavagiste, à maintenir les conditions qui nous contraignent pieds et mains liés à “vendre“ notre force de travail pour un salaire de misère et qui lui permettent de nous jeter dans une misère plus grande encore au cas où elle n'a plus besoin de nous pour la servir. La leçon étant suffisamment claire pour l'immense majorité d'entre-nous, que les moralistes et prédicateurs à la petite semaine ne nous détournent pas de la seule perspective qui s'impose si nous voulons vivre et construire ! Méfions-nous de cette bourgeoisie à la recherche d’un chevalier blanc comme de celle qui nous menace de ses cavaliers de l’apocalypse, des moulins à paroles l’histoire de notre classe en est pleine à vomir !

Notre lutte est celle de toujours, de toutes les classes opprimées et exploitées d’hier et d’aujourd’hui. Imposons la frontière de classe à tous ceux qui de partout essayent de nous dévoyer, pour ça une seule voie s’impose!                        

            Ni front de gauche ni front de droite, imposons le nôtre celui qui détruira ce monde:   

 FRONT DE CLASSE, PROLÉTARIAT CONTRE BOURGEOISIE!

UNE SEULE VOIE S’IMPOSE : GUERRE DE CLASSE

 

VIVE LA REVOLUTION SOCIALE MONDIALE !

Partager cet article

Repost 0
Published by De Léon - dans Internationalisme
commenter cet article

commentaires