Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Affirmez vos positions !

Camarade,

 

Utilise les tracts et les articles de ce blog, ils ne sont la propriété de personne, ils ne font que refléter  les positions  d'une classe qui vit, qui lutte pour supprimer sa propre condition de salariée. Diffuse ces textes, discute-les, reproduis-les. 

Soyons le ferment ouvrier révolutionnaire et  lançons  nous  à l'assaut  du capitalisme qui  nous  exploite et nous opprime du nord au sud  de  l'est  à l'ouest !

PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSEZ VOUS,

SUPPRIMEZ

LES ARMEES, LES POLICES, LA PRODUCTION DE GUERRE, LES FRONTIERES, LE TRAVAIL SALARIE !

ARMES, POUVOIR, ECONOMIE AU PROLETARIAT !

Rechercher

Les Nôtres

Ses camarades qui ne sont plus, mais qui par leur travail de militants révolutionnaires sont et seront, enrichissant par-delà de nous la mémoire accumulée de toute leur expérience de lutte, cuirassant le futur afin de nous armer dans nos combats jusqu'au triomphe de la révolution sociale pour qu’enfin se réalise la véritable communauté humaine. Vive la  révolution sociale !

 

Liens

22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 17:05

 

Debout-les-gars-reveillez-vous-il-va-falloir-en-mettre-un-.jpgLE PROLETARIAT N’EST NI DE DROITE NI DE GAUCHE,   IL EST REVOLUTIONNAIRE OU IL N’EST RIEN !

Il est clair que le sommet social patronnat / syndicat / Etat, n’avait pas d’autre perspective que de préparer un “plan d’austérité national“. L’objectif portant essentiellement sur la forme et non sur le contenu, indépendamment de l’équipe bourgeoise qui demain administrera les affaires courantes  du capital,  afin de  faire accepter des mesures d’austérité de plus en plus drastiques à l’ensemble du prolétariat.

Alors bien sûr en bon petit soldat  nos super-syndicalistes franchouillards  ont commencés par un impressionnant haka  suivis d’esbroufe, de roulement d’épaule, de gesticulation et de verbiage en tout genre puis ….doigt sur la couture du pantalon, ils ne pouvaient faillir en leur mission nationale, celle de jurer  fidélité et de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour préserver l’état capitaliste et son ’économie nationale !  C’est-à-dire servir la soupe soporifique des Hollande et autre Mélenchon devenu les experts du “buzz“  et de leur pitoyable spectacle  avant qu’ils ne viennent  nous passer la camisole sociale !  Quelque soit le programme des équipes bourgeoises, de  tous ces notables, Sarkozy , Hollande , Mélenchon etc ... ils n’ont d’autre perspective que de maintenir ce qui les nourrit …. c’est-à-dire notre condition sociale d’esclave salarié ! Quelque soit  leurs verbiages d’un soit disant anti-capitalisme qu’il soit “dur“ ou qu’il soit  “mou“, c’est toujours  celui du capital  et eux des  ripoux, qui tout en se présentant comme nos amis et nos défenseurs, n’ont d’autre projet que de se perpétuer à travers notre esclavage.

Il est aussi évident que l’aile gauche du capital avec l’aide des syndicats, est plus à mène pour faire appliquer des politiques d’austérité. C’est pour ça que nous devons les démasquer et les combattre pour en finir de leur mascarade et de la prétendue historicité avec la classe ouvrière, crédo de leurs discours dont ils s’affublent, “socialisme“, “communisme“ qui ne sont que des mensonges ayant servi à dénaturer le but de la lutte des classes, à galvauder l’arme qu’était la grève des esclaves du travail salarié et non celle des  “dignes et glorieux travailleurs“.  Nos pères, nos frères  n’ont cherchés qu’à s’émanciper en brisant les chaines de leur esclavage, et non pour des prétendues “conquêtes sociales“ et encore moins pour avoir une reconnaissance post-mortem  de ceux qui aujourd’hui, dansent  sur leurs dépouilles. Toutes ces vermines n’ont eu de cesse que d’écraser la classe ouvrière internationale afin de satisfaire  leurs ambitions de parasite bourgeois serviteur du capitalisme. 

           POUSSONS  TOUS  A LA ROUE DE NOTRE HISTOIRE ET  LIQUIDONS CE QUI NOUS DETRUIT !

Aucune confiance ne doit être accordée à ces cliques de bourgeois qui prétendent vouloir administrer d’une manière différente la dictature sociale et économique du capitalisme !  Ils n’ont d’autre choix pour maintenir leurs privilèges  que de nous infliger une exploitation encore plus féroce, dictée par ce système !  Accepter la moindre mesure d'austérité aujourd'hui ; que ce soit des licenciements secs ou partiels, des augmentations de  productivité ou toutes autre mesure qui irait à l’encontre de nos intérêts : c’est préparer toujours plus de mesures anti-ouvrières pour demain !  De même qu’Il est évident que la flexibilité ou encore le "partage" du travail en entreprise comme solution proposée par les patrons et les syndicats pour sauver des emplois  n’est en fait  qu’un chantage, leurs menaces de licenciement, n’ont  jamais évité d’être jeté à la rue !                 

Alors terminé les négociations dans notre dos, non aux coups fourrés et au rafistolage. Une fois ça suffit ! Non aux baisses des salaires, faire des sacrifices salariaux, ne permet pas comme le prétendent les syndicats, le patronat et les partis politiques de relancer l'embauche, ni d'empêcher de nouveaux licenciements. Seuls nos intérêts de classe doivent compter et nous devrons les imposer par notre organisation indépendante face à tous ceux (syndicats,  fraction de  droite comme de gauche ainsi que de leurs extrêmes) qui au nom des impossibilités économiques de l'entreprise ou de la nation veulent faire de nous une masse inerte, soumise et agenouillée devant l'intérêt national. Rien à faire de l’économie capitaliste ! Rien à faire des nations.

Nous devons refuser tout licenciement, imposer un travail pour tous, chômeurs et jeunes et donc la diminution massive des heures ouvrables, proportionnellement au nombre d'ouvriers et aux nouveaux moyens techniques. Nous commencerons à nous manifester sur notre terrain c'est-à-dire sur un terrain qui ne tient compte que des intérêts du prolétariat mondial et non de ceux qui nous exploitent par nations et cartels interposés. Pour cela il faut s'organiser, généraliser les luttes, opposer notre organisation de classe dans la lutte à l'organisation capitaliste.

Camarades, que l'on soit  de Florange ou d’Athènes, de France ou de Grèce, si  aujourd’hui  le capital triomphe dans ses mesures d’austérité c’est parcequ’il ne trouve aucun véritable obstacle international  sur son chemin ! Sa réussite c’est notre passivité ! Nous devons riposter et faire de chacune de nos luttes, de nos grèves,  de nos manifestations, une tribune a notre internationalisme de classe, il faut crier haut et fort que nous sommes  unis, solidaires  de tous les combats de nos frères, par delà les frontières, des nations qui nous parque  comme du bétail!         

C’EST PAR L’INTERNATIONALISATION DE NOS LUTTES ET L’UNITÉ DE NOTRE CLASSE, QUE NOUS FERONS RECULER L’OFFENSIVE DU CAPITALISME MONDIAL DE SES INITIATIVES A VOULOIR NOUS FAIRE GUERROYER !  C’EST PAR L’INTERNATIONALISATION DE NOS LUTTES ET L’ABOLITION DE CE SYSTÈME QUE NOUS TRIOMPHERONS !   RIEN A FAIRE DE L’ECONOMIE CAPITALISTE ! RIEN A FAIRE DES NATIONS !  

A LA LUTTE  POUR  LA  RÉVOLUTION  SOCIALE MONDIALE.    

PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS UNISSONS-NOUS, SUPPRIMONS LES ARMEES, LES POLICES,   

LA PRODUCTION DE GUERRE, LES FRONTIERES, LE TRAVAIL SALARIE.     

ARMES - POUVOIR - ECONOMIE AU PROLETARIAT. 

février 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires