Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Affirmez vos positions !

Camarade,

 

Utilise les tracts et les articles de ce blog, ils ne sont la propriété de personne, ils ne font que refléter  les positions  d'une classe qui vit, qui lutte pour supprimer sa propre condition de salariée. Diffuse ces textes, discute-les, reproduis-les. 

Soyons le ferment ouvrier révolutionnaire et  lançons  nous  à l'assaut  du capitalisme qui  nous  exploite et nous opprime du nord au sud  de  l'est  à l'ouest !

PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSEZ VOUS,

SUPPRIMEZ

LES ARMEES, LES POLICES, LA PRODUCTION DE GUERRE, LES FRONTIERES, LE TRAVAIL SALARIE !

ARMES, POUVOIR, ECONOMIE AU PROLETARIAT !

Rechercher

Les Nôtres

Ses camarades qui ne sont plus, mais qui par leur travail de militants révolutionnaires sont et seront, enrichissant par-delà de nous la mémoire accumulée de toute leur expérience de lutte, cuirassant le futur afin de nous armer dans nos combats jusqu'au triomphe de la révolution sociale pour qu’enfin se réalise la véritable communauté humaine. Vive la  révolution sociale !

 

Liens

10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 16:01

Albert Jacquard  une vie , un combat.

 

" J'atteins l'âge où proposer une utopie est un devoir ; l'âge ou les époques à venir semblent toutes également éloignées : qu'elles appartiennent à des siècles lointains ou à de prochaines décennies, elles sont toutes tapies dans un domaine temporel que je ne parcourrai pas. " A une époque où tout le monde ne parle que de " réalisme " pour en fait imposer la dictature de l'argent, Albert Jacquard prend ici du recul. Recul par rapport à sa propre trajectoire dont il retrace le fil ; recul par rapport à l'actualité et ses contraintes en imaginant ce que pourrait être une " Cité où tout serait école ", où le travail aliénant serait réduit au minimum, où personne ne se soucierait du déficit de la Sécurité sociale parce que les soins seraient considérés comme un droit imprescriptible... Utopie que tout cela ? Ce n'est pas si sûr... 

 

 Albert Jacquard, biologiste, généticien et philosophe français, est décédé ce jeudi  11 septembre 2013 à l’âge de 87 ans. Amoureux du mot et du combat social, l’homme était célèbre pour ses citations. Spécialiste de la génétique des populations, Albert Jacquard était surtout connu pour son militantisme social et son combat contre les préjugés sociaux. L’homme, tenait un discours “d’humaniste combattant, censé faire évoluer la conscience collective“  a contrario des humanistes bêlants, tenant  du rafistolage social et d’un citoyennisme  tous azimuts  tout en restant subversivement …. dans l’épicerie du pouvoir.

 

La disparition d’Albert Jacquard aura eu beaucoup moins de tapage médiatique que les indignations patriotiques Hesseliennes défendant l’idée selon laquelle “l’indignation est le ferment de l’esprit de résistance“ loin d’être un indigné de plus, il était un homme de combat et de parole en actes. Il incarnait l’exact contraire de tout ce que cette classe de politicard et de pseudo-intellectuels recèle de moins glorieux : la vanité, la soif de pouvoir, la voracité, la domination et… la compétition.

 

Comme il se doit un cortège de faux cul lui ont rendu hommage, espérant être sur l’ultime photo qui fera la une, des anciens ministres “socialiste“ et “communiste“ assistaient à la cérémonie, « …eux qui incarnent ces compétiteurs patentés de l’exercice du pouvoir et des privilèges qu’ils s’octroient.

 

…« Il ne manquait plus qu’un communiqué de Richard Virenque ou de Bernard Tapie. Si l’on y réfléchit deux secondes, il n’y a pas plus subversif que les propos de Jacquard contre la compétition. Dans ce monde d’évaluation permanente, de classements en tous genres, le professeur Albert Jacquard, polytechnicien, donc lui-même passé par le tamis le plus serré de la sélection, refusait de noter ses élèves… Il allait à l’encontre de tout ce sur quoi cette société est fondée, la compétition … Compétition qui est partout, considérée comme une valeur positive : à l’école bien sûr, dans les loisirs avec le sport, au travail avec la course à la performance et à la rentabilité. On a même poussé l’absurde jusqu’à établir des classements de popularité ! La popularité est la capacité à être aimé, apprécié… comment en est-on arrivé à la hiérarchiser… avec cette unité de mesure parfaitement absurde : le taux de popularité chiffré ! (et pourquoi pas un taux d’amour ou d’amitié pour classer notre entourage ? !) “ »

 

« Après l’avoir écouté, ou lu Albert Jacquard, on repartait avec des phrases en forme de slogan philosophique que l’on retournait dans sa tête pour être bien sûr d’en avoir compris le sens. Elles pouvaient paraître trop simplistes, gentillettes parfois, surtout qu’elles avaient été prononcées d’une petite voix fluette et monocorde, avec une sorte de fragile assurance. Débrouillez-vous avec ça : « la nature fait //ce qu’elle ne peut pas //ne pas faire » ou « l’essentiel c’est de se savoir être ». Avec ça… vous teniez toute une journée en fronçant les sourcils… »

Propos : La Tête au Carré.   Après l'annonce de la mort du généticien Albert Jacquard, La Tête au Carré lui rend hommage et rediffuse l'émission enregistrée avec lui le 17 avril 2009. France Inter

 

Sans être forcément en accord avec toutes ses idées, ni convaincu que son combat fut le meilleur  des démarches, son honnêteté intellectuelle et son engagement méritaient bien un cordial salut.

 A.I

 

 Réflexions et citations Albert Jacquard:

 

Il ne suffit pas de se révolter, mais de chercher les causes de cette réalité que personne ne peut accepter. L’expérience prouve que la sollicitude et les beaux discours sur l’égalité ne suffisent pas. Il faut aller à la source même de l’activité humaine. Cette source peut être le désir de l’emporter sur les autres : une interprétation, à mon sens falsifiée, des théories sur l’évolution, prétend justifier cette vision. En réalité, nous avons besoin de l’autre, non pas pour le combattre mais pour lui demander de l’aide. Nous en avons toujours ­besoin. Mais il faut voir que ­tirer sur ce fil nous invite à remettre en cause la notion même de propriété : la Terre appartient à tous les hommes. Quel raisonnement peut justifier les richesses des uns quand d’autres en sont privés ? Je n’en vois aucun……

 

« Il y a trente ans, la perspective d’un chômage atteignant un million de personnes était considérée comme invraisemblable ; ce serait la révolution. Aujourd’hui il y a plus de cinq millions de chômeurs, et les rues ne sont pas coupées par des barricades. ».

 « Ce n'est pas des indignés qu'il  faut… mais des insoumis »

 

Quelques citations :

 

"Réussir" est devenu l'obsession générale de notre société, et cette réussite est mesurée par notre capacité à l'emporter dans des compétitions permanentes. Il est pourtant clair que la principale performance de chacun est sa capacité à participer à l'intelligence collective, à mettre en sourdine son je et à s'insérer dans le nous, celui-ci étant plus riche que la somme des je dans laquelle l'attitude compétitive enferme chacun. Le drame de l'école est d'être contaminée par une attitude de lutte permanente, qui est à l'opposé de sa finalité." -  Albert Jacquard - 1925-2013 - Mon utopie – 2006

 

"L'école de demain ne servira plus à approvisionner les généraux en chair à canon ou les chefs d'entreprise en chair à profit ; elle aidera des hommes à se construire eux-mêmes au contact des autres."  - Albert Jacquard - 1925-2013 - Mon utopie – 2006

«L’oisiveté est, dit-on, la mère de tous les vices, mais l’excès de travail est le père de toutes les soumissions.» 

     Extrait du Petite philosophie à l’usage des non-philosophes

 

 «Le véritable remède contre le chômage est qu’il n’y ait plus de travail pour personne, mais pour chacun une place dans la société.»  Extrait du Petite Philosophie à l’usage des non-philosophes

 

«Les autres ne sont pas notre enfer parce qu’ils sont autres; ils créent notre enfer lorsqu’ils n’acceptent pas d’entrer en relation avec nous.»    Extrait du Petite philosophie à l’usage des non-philosophes.

 

Sans être forcément en accord avec toutes ses idées, ni convaincue que son combat fut la meilleure des démarches, son honnêteté intellectuelle et son engagement méritaient bien un cordial salut.

 

Repost 0